Scénographie

La barrière Vauban ou barrière de police est un objet commun et ambivalent. Sa première vocation est de canaliser les foules pour en prévenir les débordements. Son imaginaire est directement associé aux manifestations et à leurs répressions. Cet outil sert généralement à matérialiser la frontière entre le peuple et les puissants, il dessine un espace dévolu au peuple et un espace réservé aux héros, qu'ils soient de la politique (manifestation officielle), de l'armée (défilé militaire) ou de la culture (stars de cinémas par exemple). C'est un objet éminemment politique qui sépare le peuple du pouvoir et de l'aristocratie. Mais c'est aussi un objet ordinaire, associé à toutes les fêtes populaires ou presque. Ces barrières sont présentes dans les kermesses, les rencontres sportives, les brocantes... ce qui les associe aussi à la convivialité. 

L'imaginaire de la barrière Vauban est ambivalent, à la fois répressif et festif, banal et exceptionnel. Ces barrières servent le spectacle pour explorer la complexité des questions politiques, les rapports du peuple à lui-même, aux puissants et à l'espace commun. C'est un outil aux connotations aussi paradoxales que celles de notre vie publique actuelle, qui permet d’aborder les thèmes du pouvoir, du peuple, de la liberté, de la sécurité. 

 

Par ailleurs, bien qu'un peu lourdes et physiquement contraignantes, ces barrières extrêmement solides, sont déplacées et agencées et servent de support à d'improbables constructions. Elles permettent de faire varier rapidement les types de rapport entre comédiens et public, en passant par quatre configurations scéniques. 

  

Tout d'abord présentées comme support répressif car agencées comme des cages ou chaque comédien est enfermé, elles sont balayées d'un coup de pied et se transforment même en véritables armes dans les mains des comédiens. Elles deviennent ensuite aidantes et sont érigées en barricades. Par la suite le public et les comédiens, ensemble, recréent un espace fermé qui sera complètement disloqué.                               

  «  A bas les barrières et que vive la place ! » 

Jimdo

You can do it, too! Sign up for free now at https://jimdo.fr/